Atelier communication du Mouvement de la paix au Centre Regain
0

Atelier communication du Mouvement de la paix au Centre Regain




(©Mouvement de la paix > arbe de paix Sainte-Tulle)

Mi-novembre, le Comité Régional du Mouvement de la paix organisait un stage de communication pour ses bénévoles au Centre Regain. Durant cette rencontre, des ateliers permettaient aux 25 participants d’améliorer la prise de parole en public sur des sujets non abordés par les médias comme la lutte contre la prolifération des armes nucléaires. Régine Minetti, Responsable du Comité Régional de l’association, nous en dit plus sur cette formation et sur le Mouvement de la Paix.

Centre Regain : D’où vient votre engagement dans le Mouvement de la paix ?

Régine Minetti : Mes convictions se sont forgées petit à petit mais le grand déclic a eu lieu en 1995 aux commémorations d’Hiroshima et Nagasaki au Japon. Cette expérience m’a bouleversé car les japonais que j’ai rencontrés n’étaient ni dans la victimisation ni dans le ressentiment. Leur discours était seulement emprunt de sagesse et de pacifisme « Plus jamais ca ». En 2005, 13 pacifistes de PACA et deux membres, un garçon et une fille du Conseil Régional des jeunes ont participaient aux commémorations. Ce fut la raison de la création du Comité Régional du Mouvement de la paix pour fédérer les énergies et les actions.

Centre Regain : Quelle est la vocation du Mouvement de la paix ?

Régine Minetti : Son ambition est d’empêcher les guerres et de cultiver la paix. Il agit pour le désarmement, en particulier nucléaire, mais aussi contre la production et les transferts d’armements et pour la réduction des budgets militaires au profit des besoins humains. Nos actions visent à promouvoir la culture de la paix et la non-violence. Nous nous appuyions sur 8 grands axes d’actions proposés par l’UNESCO :

  • L’éducation à la culture de la paix
  • La promotion du développement économique et social
  • Respect de la charte de l’ONU concernant les droits humains
  • Assurer l’égalité entre les femmes et les hommes
  • Favoriser la participation démocratique
  • Développer la tolérance
  • Communication participative
  • Promouvoir la paix et la sécurité internationale

Nous souhaitons agir sur les consciences en partageant nos convictions avec le plus grand nombre pour répondre à l’adage « Si tu veux la paix prépare la paix ».

Centre Regain : Comment êtes vous organisés au niveau régional ?

Régine Minetti : La région compte une 15aine de Comités de paix. Cela représente environ 600 adhérents. Au niveau national, le mouvement de la paix rassemble 3500 membres et un très grand nombre de forces vives qui nous soutiennent. Mais le chantier est immense et nous aimerions que chacun se sente concerné.

Centre Regain : Quelles sont les temps forts prévus en 2019 ?

Régine Minetti : Au quotidien nous agissons en fonction de l’actualité qui nous amène souvent à nous mobiliser. Il y aura encore cette année le défilé de la paix au cœur du festival d’Avignon le 14 juillet. La journée mondiale pour la paix, le 21 septembre, est également une date importante d’éducation à la paix. C’est un jour d’espoir et de rassemblement. Le thème principal de cette journée est dévoilé 100 jours avant la date par le secrétaire de l’ONU. L’année dernière elle était dédiée au 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme. A cette occasion, de très nombreuses actions et rassemblements sont organisés partout dans le monde.

Localement nous organisons chaque année les Voiles de la paix à Marseille, Toulon, Martigues, peut- être à Serre-Ponçon cette année. Des voiles sont décorées de dessins et de peintures évoquant la paix et des idées positives. Elles sont ensuite hissées sur des bateaux qui naviguent. C’est un spectacle magnifique ! Autre exemple; à Sainte-Tulle depuis 10ans, un arbre de la paix est planté chaque année. Des drapeaux de la paix flottent dans de nombreux lieux…Les actions se multiplient dans toute la région. La journée internationale de la paix connait chaque année une très forte mobilisation. Il y a aussi des actions liées aux commémorations des conflits : création d’une exposition sur les fusillés pour l’exemple de 14/18.

Centre Regain : Quel était la vocation de votre rencontre au Centre Regain les 17 et 18 novembre dernier ?

Régine Minetti : Sans rentrer dans le détail, le thème principal de cette formation des bénévoles était la maitrise de l’histoire des armes nucléaires et de leur élimination. Nous avons notamment travaillé à déjouer les arguments de la dissuasion et échangé sur le TIAN (Traité sur l’interdiction des armes nucléaires) signé par 122 pays à l’ONU le 07/07/2018. L’atelier permettait aux participants de s’exercer à la prise de parole en public sur le sujet. Nous sommes en train d’établir un fascicule qui synthétisera le fruit de ce stage pour enrichir la base documentaire du Mouvement de la Paix.

Centre Regain : Que pensez-vous du Centre Regain ?

Régine Minetti : Nous connaissions déjà le Centre qui avait accueilli un de nos évènements il y a quelques années (un forum des comités). Ce dernier séjour s’est très bien passé. Dès les premières étapes de l’organisation, la confiance s’est installée. Le personnel de Regain nous a bien accompagnés en faisant preuve de souplesse et de gentillesse. Nous avons apprécié l’environnement du site et sa situation centrale dans la région.

Centre Regain : Seriez-vous prêt à recommander notre établissement ?

Régine Minetti : La confiance mutuelle est un critère très important dans le choix d’un lieu. Nous n’hésiterons pas à recommander Regain en raison des très bonnes relations que nous entretenons.

En savoir plus sur le Mouvement de la Paix.

Comments are closed.