Le Comité Interdépartemental de Provence d’Aïkido en stage au Centre Regain
0

Le Comité Interdépartemental de Provence d’Aïkido en stage au Centre Regain




Les 24 et 25 novembre derniers, le Centre Regain accueillait un stage d’École régionale, organisé par le Comité Interdépartemental de Provence d’Aïkido. Durant ces deux jours, les 57 participants ont suivi l’enseignement de trois professeurs (Luc Bouchareu cen 7è dan, Fabrice Cast cen 6è dan, Alain Biehly 6è dan act) dans notre dojo tout en profitant des prestations d’hébergement et de restauration du centre. Nous remercions Alain Bielhly, Animateur de la Commission Technique du Comité Interdépartemental et intervenant dans le cadre du stage, d’avoir répondu à nos questions pour nous en dire plus :

Centre Regain : Combien de licenciés regroupe le Comité Interdépartemental de Provence d’Aïkido ?

Alain Bielhly : Le CID Provence rassemble entre 2200 et 2300 personnes. Il réunit les licenciés des clubs des Bouches du Rhône, du Vaucluse, des Alpes de Haute Provence et des Hautes Alpes. Le CID Provence fait parti de la Ligue de Provence Alpes Côte d’Azur.

La Provence est historiquement une terre d’Aïkido car Maître Tamura, élève du créateur de cet art martial japonais est arrivé en Provence en 1964 et y demeura jusqu’à son décès en 2010 Il y fonda l’École Nationale d’Aïkido au SHUMEIKAN DOJO de Bras ou se trouve aussi le siège fédéral.

Centre Regain : Quelle était la vocation de votre stage au Centre Regain ?

Alain Bielhly : C’est un stage d’école régionale. Même s’il est ouvert à tous les pratiquants, les inscrits sont en majorité expérimentés. L’encadrement était assuré par Luc Bouchareu (7ème dan), Fabrice Cast (6eme dan) et moi-même (6eme dan). Ce stage, depuis 5 ans, permet d’abord de donner une direction à la saison. Cette année l’orientation principale fut « la recherche de placement et de relâchement ». Chaque participant a pu, j’espère y puiser une réflexion sur la pratique . Ce week-end d’étude et de remise en question peut permettre de progresser, de réorienter sa pratique et son enseignement. Après à chacun selon son niveau, son engagement d’effectuer sa propre appropriation. Enfin ce stage en résidence favorise aussi, la convivialité et le partage.

Centre Regain : Combien de stages organisez-vous par an ?

Alain Bielhly : Sur la saison 2018-2019, nous organisons 30 stages dont 4 pour les jeunes. La FFAB (Fédération Française d’Aïkido et Budo) a d’ailleurs planifié un stage national au Centre Regain les 18 et 19 mai prochains qui rassemblera 40 à 50 jeunes licenciés de toute la France.

Centre Regain : Quels sont les temps forts du Comité Interdépartemental de Provence d’Aïkido pour cette saison 2018-2019 ?

Alain Bielhly : Chaque évènement est important mais certains d’entre eux le sont particulièrement comme le stage de début de saison qui a eu lieu le 29 septembre 2018 à Marignane. Le stage de l’École régionale qui vient de se dérouler chez vous est également un évènement majeur. Puis les stages animés par le CEN (Comité d’Enseignement National) sont aussi très attendus. Mais je le répète chaque stage du calendrier pour des raisons très différentes est très important.

Enfin, cette saison sera marquée par l’Embukaï, festival régional d’Aïkido qui aura lieu à Pertuis le 29 juin prochain. Tous les clubs de la région s’y retrouveront pour marquer la fin de saison de manière festive. Chaque club y fera une démo de 3 minutes. Celles-ci seront filmées et distribuées aux clubs participants. Cette grande fête régionale réunira entre 800 et 1000 passionnés.

Centre Regain : Que préférez-vous dans l’aïkido ?

Alain Bielhly : Il ne s’agit pas de préférence. L’aïkido ne peut pas se segmenter. Soit on le prend dans sa globalité soit on n’y entre pas. L’Aikido est un art martial efficace mais aussi un outil fabuleux d’évolution pour l’être humain. Mais comme toute étude il demande de l’investissement, de la persévérance et de la remise en question. C’est une pratique de vie. Contrairement à d’autre discipline, on peut le pratiquer et y progresser jusqu’à la fin de sa vie. L’aïkido n’est pas une compétition contre l’autre, il se pratique avec l’autre. Bien sûr il va sans dire que je trouve beaucoup de plaisir dans cette pratique.

Centre Regain : Que pensez-vous du Centre Regain ?

Alain Bielhly : Le site est suffisamment vaste et calme pour que l’on s’y sente bien. Dans le cadre des stages sur plusieurs jours, les prestations d’hébergement et de restauration sur place, nous apportent d’excellentes conditions de travail et facilitent la récupération. La rénovation récente de l’hôtel et du dojo ne gâche rien. Enfin, le personnel du centre est très agréable et réactif. La confiance est réciproque.

Centre Regain : Seriez-vous prêt à conseiller notre établissement ?

Alain Bielhly : Nous l’avons déjà fait à plusieurs reprises auprès de la FFAB (Fédération Française d’Aïkido et Budo). Nous allons y organiser, en mai, un stage fédéral pour les jeunes.

>>> En savoir plus sur le Comité Interdépartemental de Provence d’Aïkido.

Comments are closed.